Tél : 01 45 55 58 31 
4, avenue de La Bourdonnais
75007 Paris

Dictionnaire

A (15) | B (5) | C (33) | D (13) | E (9) | F (5) | G (7) | H (4) | I (13) | K (7) | L (14) | M (14) | N (2) | O (12) | P (11) | R (8) | S (10) | T (10) | U (1) | V (13) | Y (1) | Z (3)

Examen mesurant les aberrations optiques.

Anomalies des lentilles de l’oeil (cornée et cristallin) responsables d’anomalies de la vision. Les aberrations de faible degré (myopie, astigmatisme, hypermétropie, presbytie) sont les plus fréquentes,les plus gênantes et peuvent être corrigées par des lunettes, lentilles ou chirurgie.

Les aberrations de degré élevé, dominées par les aberrations sphériques et la coma, ne sont corrigées que par la chirurgie cornéenne au laser excimer.
(Chirurgie lasik “personnalisée” ou “customisée”).

Surfaçage de la cornée au laser excimer par photo ablation permettant de corriger les aberrations optiques de degré élevé. Soulignons que ce terme est impropre car toute chirurgie réfractive est très personnalisée, même sans traitement de ces aberrations élevées, rarement observées ou gênantes.

Moyen par lequel l'œil jeune peut se régler automatiquement pour voir de près.

L'accommodation impose un fonctionnement normal du cristallin. L’accommodation se fait grâce à la modification de sa forme (bombement), sous l’influence du muscle ciliaire qui agit sur l’enveloppe du cristallin (capsule) par l’intermédiaire de fins filaments, la zonule. La diminution de l’accommodation avec l’âge est la presbytie.

Mesure la performance visuelle. L’acuité visuelle est appréciée en faisant lire des caractères de plus en plus petits, de loin et de près, sans et avec verres correcteurs. Elle s’exprime en dixièmes (de 1 à 20/10 en vision de loin) et Parinaud (P14 à P2) en vision de près. Une acuité de 10/10è P2 est excellente et permet de distinguer des objets de 7,3 mm à 5 m et de lire de petites lettres à 33 cm. D'autres éléments sont déterminants pour la qualité visuelle: champ visuel, sensibilité au contraste, vision des couleurs, des reliefs.

Perte complète de la vision, habituellement transitoire.

Oeil qui a perdu en partie sa fonction visuelle par non-usage depuis la naissance, à cause d'un défaut visuel unilatéral passé inaperçu dans l'enfance (myopie, astigmatisme), d'un strabisme, d’une cataracte ou d’une autre maladie. Ce défaut visuel a empêché la transmission d'images nettes et le développement des cellules visuelles du cerveau. Il n'est pas possible d'améliorer notablement l'acuité visuelle par un verre correcteur ou une chirurgie. L'amblyopie est profonde quand la vision corrigée ne dépasse pas 1/10è, moyenne de 1 à 4/10, légère de 5 à 6/10. Une amblyopie secondaire à un défaut de réfraction est considérée comme irréversible lorsqu'elle n'a pas été corrigée dans l'enfance (classiquement avant 3 ans). La prescription de verres correcteurs reste alors peu efficace, la fonction visuelle de l'oeil atteint ne s'étant que partiellement développée du fait d'une stimulation inadaptée.

Défauts de la vision tels que myopie, hypermétropie, astigmatisme et presbytie.

Examen qui consiste à photographier la rétine après avoir injecté du colorant dans les veines afin de mieux observer vaisseaux sanguins rétiniens et choroïdiens. Les pupilles doivent être dilatées et vous verrez flou pendant deux heures après l’examen. Certains effets secondaires sont possibles: peau et urine colorées plusieurs heures après l'injection, nausées, allergies…

Cette technique consiste à glisser des éléments rigides semi-circulaires dans l’épaisseur de la cornée. Elle permet de traiter kératocônes.

Oeil sans cristallin, généralement après opération de cataracte. Un œil pseudo phaque est équipé d’un implant ou cristallin artificiel.

Voir laser argon.

L'oeil astigmate est l'oeil atteint d'astigmatisme.

Défaut de la vision dû à un défaut de la cornée - ou parfois du cristallin. Ces lentilles de l’oeil ne sont pas sphériques (rayons de courbure des méridiens verticaux et horizontaux comparables comme une sphère), mais sont ovalaires (comme un ballon de rugby). L'axe de l'astigmatisme est l’orientation du meridian le plus plat ou le plus bombé. Il y a donc deux axes exprimés en positif ou négatif. Une fatigue visuelle, des maux de tête peuvent révéler l’astigmatisme. L’astigmatisme est congénital ou acquis (par exemple après une intervention de cataracte, après une plaie ou une greffe de cornée).

Axe passant par le centre de la pupille et la macula.